FAQ‎ > ‎

Qu'est ce que le spiritisme ?



LE SPIRITISME


C’est une science et une philosophie.
Le spiritisme peut-être considéré comme une science parce que en constante évolution. Il propose l’observation et l’interprétation comme moyen d’investigation, mais la morale qui s’y impose, la différencie des sciences modernes matérialistes.

C’est une philosophie qui ne date pas de nos jours. On la retrouve par fragments dans la plupart des philosophies de l’Inde, de l’Egypte ancienne, de la Grèce antique, dans toutes les religions, même dans celles de peuples considérés comme primitifs (Druides) et surtout on la retrouve toute entière dans la doctrine du Christ.
Cependant le spiritisme n’est pas une religion, il n’a ni prêtres, ni rites, ni dogmes.


Ce que n'est pas le spiritisme :

Comme nous l'avons stipulé auparavant, le spiritisme est avant tout une philosophie. Comme toute philosophie, le spiritisme invite les êtres humains à une transformation intérieure. Non pas une transformation matériel ou physique mais une réforme de caractère. C'est à dire que l'être humain prend conscience de ses défauts (jalousie, colère, orgueil, agressivité...) et y travail. Tout en gardant son libre arbitre, chacun avance à son rythme. Il responsabilise l'individu mais le domine pas.
Comme toutes religion ou philosophie, ses bases et ses valeurs morales peuvent être utilisés et déviés par des hommes peu scrupuleux.

Le spiritisme n'est donc pas une secte.


L'un des principes de la philosophie spirite est la survie de l'âme après la mort du corps physique. Cette croyance, nous la retrouvons dans la plupart des religions monothéistes ou philosophies. Le spiritisme ajoute qu'entre les désincarnés et les incarnés, le monde visible et invisible, une communication peut s'établir.
Ces communications s'établissent par l'intermédiaire d'un médium. Le spiritisme précise que cette médiumnité est inné chez l'homme, qu'elle n'est pas une preuve d'évolution spirituelle et morale de celui qui la possède. Il remet le médium à sa place d'être humain et lui demande de travailler sur ses défauts entre autre "la jalousie et l'orgueil".  Le spiritisme ennoblit cette médiumnité en rappelant une phrase du Christ " Donnez gratuitement ce que vous recevez gratuitement". Il rappelle que chacun doit garder son libre arbitre et qu'il ne sert à rien de connaître l'avenir. La médiumnité n'est pas le but du spiritisme.

Le spiritisme exclut toutes pratiques incluant des rituels. Le médium spirite ne pratique pas la voyance, ne répond pas aux questions matérielles, affectives... Seul le médium pratiquant  le bénévolat et n'ayant pas pignon sur rue peut se prétendre médium spirite.