Le suicide

Message reçu le 22 octobre 2000

 

(Le suicide)

 

A toi qui pleure, qui implore à la souffrance de quitter ce corps qui n’en peut plus.

Elle cruelle, barbare, qui se délecte des larmes acres de ta douleur.

Toi qui voudrais extirper de tes entrailles cette colère qui te déchire, tu trouves la vie injuste car le seul cadeau qu’elle ait pu te faire, c’est le désespoir et l’épreuve.

Toi, amie, courbée sous le poids, toi qui ne comprend et n’accepte pas, tu voudrais hurler ton désir à mourir.

Toi, amie, ne succombes pas à cette tentation ! Ne tombe pas dans le piège de la lâcheté ! Porte ton regard bien haut où rien ne peut t’atteindre. Si tu le veux, je t’aiderai.

Accepte ce que ton cœur te dit, et cesse de mettre en doute ce que tu désire tant. Ce n’est pas ton esprit qui délire. Non amie ! C’est ton âme qui sait et qui t’implore dans la nuit et le silence de continuer d’avancer.

Amie, cesse de pleurer ! L’éternité ouvre ses bras à tous ceux qui un jour quitteront le temporel. La grâce n’est pas un rêve, elle n’est pas non plus un subterfuge de quelques religions. La grâce c’est l’amour qui descend vers toi, c’est l’amour qui te porte, non pas au-delà de tes épreuves : la grâce t’accompagne dans l’épreuve.

Vouloir mourir pour retrouver l’amour n’est-ce pas refuser de retrouver la vie ? L’amour est ta source. L’amour est ton énergie, la sève de ton âme, de ton esprit. L’amour est ce sentiment que tu bénis quand tout va bien. L’amour c’est aussi ce que tu as laissé passer sans t’en apercevoir et qui t’emplit de regrets.

La grâce ne se nourrit pas de tes larmes et de ton désespoir. A chaque instant elle t’accompagne. L’amour ne veut que ton bonheur, elle t’aide et t’épaule.

 

Amie, ne te trompe pas sur ce mot. N’aie crainte de le voir grand. N’aie crainte de son existence. Ce n’est pas ce que tu connais. Tu le cherches.

 

(Dessin d’une coupe)

 

L’amour ne peut vivre dans une prison. Il prend parfois la douceur des alizés (jeu de mot du guide qui se nome Alizé) ou l’envol gracieux d’un papillon. Il est infini, de toute beauté.

 

L’amour est le sentiment le plus riche que l’homme a, il est inné. Il ne le comprend malheureusement pas. L’amour s’épanouit ; pour cela il ne faut pas le limiter.

 

(Dessin d’une spirale)

Comments